Le taux de chômage à 10,7% en juin

Le taux de chômage à 10,7% en juin

Le Québec a enregistré une hausse d’emploi de 248 000 posres au mois de juin. Ainsi, il a vu son taux de chômage s’établir à 10.7%.

Statistique Canada a annoncé que l’économie canadienne a créé près d’un million (933 000) nouveaux emplois le mois dernier alors que de nombreuses entreprises contraintes de fermer leurs portes à cause de la pandémie de coronavirus ont repris leurs activités.

Pour le Canada, l’agence fédérale fait état d’un taux de chômage de 12.3% en juin. ce qui est une nette amélioration par rapport au 13,7% du ois précédent..

De retour au Québec, la belle province est à 92,2 % de son niveau d’emplois observé en février avant la pandémie de coronavirus (COVID-19).

Statistique Canada attribue le recul du chômage au Québec entièrement liée à la baisse du nombre de personnes mises à pied temporairement.

La reprise économie est graduelle au Québec qui a presque totalement déconfiné la province à l’exception de certains commerces qui ont vu leurs heures d’ouverture être restreintes.

La distanciation sociale de 2 mètres s’applique toujours.

Malgré le déconfinement, le secteur de la restauration demeure fragile. Les consommateurs ne sont pas encore au rendez-vous étant encore pour plusieurs travailleurs en mode télétravail. De plus, avec l’annulation de nombreux festivals et rassemblements prévus en 2020, les touristes étrangers sont peu présents au Québec ce qui fait que nombreux établissements hôteliers roulent à bas régime ainsi que les restaurants de ces établissements.

Cela est tout de même dommage car la situation actuelle du dollar canadien aurait grandement contribué à la venue d’américains et européens en sol québécois durant cette saison estivale.

Durant le mois de juillet il pourrait y avoir un boom du côté des établissements hôteliers de la province alors que nombreux vacanciers prendront la route du Québec durant les vacances de le construction alors que pour la plupart dans les années passées ils prenaient la route vers les États-Unis, le Nouveau-Brunswick et l’Ontario. La pandémie de coronavirus (COVID-19) pourrait faire en sorte que les vacanciers visitent davantage la belle province.

 

 

Autres articles sur Job au Québec

Leave a Comment