Emploi au Québec, décembre 2022

Situation de l'emploi en décembre 2022 au Québec et au Canada

Au Québec, l’emploi est demeuré stable en décembre 2022, après avoir progressé au cours de trois des quatre mois précédents. Le taux de chômage (4,0 %) est demeuré près des niveaux les plus bas jamais enregistrés. D’une année à l’autre, l’emploi a augmenté de 79 000 postes  au Québec et le taux de chômage provincial a diminué de 0,7 point de pourcentage.

Au Canada, l’emploi a augmenté de 104 000 postes en décembre, et le taux de chômage a baissé de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 5,0%, juste au-dessus du niveau record de 4,9% atteint en juin et juillet 2022.

Selon Statistique Canada, la croissance de l’emploi a été menée par une augmentation chez les jeunes de 15 à 24 ans, qui a permis de récupérer les pertes cumulées observées pour ce groupe de juillet à septembre.

Le nombre de salariés a augmenté dans le secteur privé, tandis qu’il est resté stable dans le secteur public. Des gains d’emploi généralisés ont été enregistrés dans plusieurs industries, notamment dans la construction, ainsi que dans le transport et l’entreposage.

En décembre 2022, l’emploi a augmenté en Ontario, en Alberta, en Colombie-Britannique, au Manitoba, à Terre-Neuve-et-Labrador et en Saskatchewan. Il a peu varié dans les autres provinces.

Toujours pour décembre 2022, 8,1 % des employés étaient absents pour cause de maladie ou d’invalidité, en hausse par rapport à 6,8 % en novembre. Cette proportion était supérieure à la moyenne prépandémique de 6,9 % enregistrée au mois de décembre de 2017 à 2019 (non désaisonnalisée). 8,1% est une situation assez alarmante.

Au Canada, la croissance d’une année sur l’autre du salaire horaire moyen des employés est restée supérieure à 5 % pour un septième mois consécutif en décembre, en hausse de 5,1 % (+ 1,57 $ à 32,06 $) par rapport à décembre 2021. Ceci est une donnée non désaisonnalisée.

Le travail à temps plein en hausse

La hausse de l’emploi en décembre est attribuable au travail à temps plein (+85 000 ; +0,5 %), qui a augmenté pour un troisième mois consécutif.

Le travail à temps plein a également mené la croissance de l’emploi au cours de l’année se terminant en décembre 2022. D’une année à l’autre, l’emploi a augmenté de 394 000 (+2,0 %), entièrement en raison de la progression du travail à temps plein (+401 000 ; +2,5 %).

L’emploi en hausse dans plusieurs secteurs au pays en décembre 2022

Après une baisse en novembre, le nombre de personnes travaillant dans la construction a augmenté de 35 000 (+2,3 %) en décembre. Des hausses ont été observées dans quatre provinces, menées par l’Ontario (+16 000 ; +2,7 %) et l’Alberta (+13 000 ; +5,8 %). Selon les dernières données de Statistique Canada, l’investissement dans la construction de bâtiments a légèrement augmenté de 0,2 % à l’échelle nationale en octobre, l’Ontario ayant enregistré presque toutes les hausses. D’une année à l’autre, l’emploi dans la construction a augmenté de 84 000 (+5,8 %) en décembre.

Dans le secteur du transport et de l’entreposage, l’emploi a augmenté de 29 000 (+3,0 %) en décembre, récupérant ainsi les pertes antérieures de 18 000 enregistrées en septembre et marquant la première hausse notable de l’industrie depuis novembre 2021.

L’emploi dans l’information, la culture et les loisirs a augmenté de 25 000 postes  en décembre 2022, s’appuyant sur la hausse de 16 000 postes enregistrée en novembre. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans l’information, la culture et les loisirs a augmenté de 57 000 postes en décembre.

Le nombre de personnes travaillant dans les services professionnels, scientifiques et techniques a augmenté de 23 000 postes en décembre, les hausses étant surtout observées en Ontario (+22 000 postes). L’emploi dans cette industrie a connu une tendance à la hausse depuis l’été 2020. D’une année à l’autre, la croissance de l’emploi dans les services professionnels, scientifiques et techniques est de plus 122 000 postes et a représenté la plus grande part de la progression totale de l’emploi dans toutes les industries.

Il y avait également plus de personnes travaillant dans l’hébergement et les services de restauration avec 13 000 postes supplémentaires, les administrations publiques avec une croissance 11 000 postes et les « autres services » plus 10 000 postes en décembre 2022.

L’emploi a diminué dans le secteur des soins de santé et de l’assistance sociale avec une chute de 17 000 postes en décembre, et ce, malgré le nombre record de postes vacants dans ce secteur au cours des derniers mois. Les baisses dans les soins de santé et l’assistance sociale ont été concentrées en Ontario avec une perte de 11 000 postes et au Québec avec une perte de 10 000 postes. À l’échelle nationale, le nombre de travailleurs dans cette industrie est demeuré relativement inchangé d’une année à l’autre.

Ailleurs au pays pour décembre 2022

En Ontario, l’emploi a augmenté de 42 000 postes en décembre et de 105 000 postes d’une année à l’autre. Le taux de chômage a diminué de 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 5,3 % en décembre, soit 0,8 point de pourcentage de moins qu’en décembre 2021. Dans la région métropolitaine de recensement de Toronto, l’emploi a peu varié en décembre, tandis que le taux de chômage a diminué de 0,5 point de pourcentage pour se fixer à 5,7 %.

En Alberta, l’emploi a augmenté de 25 000 postes en décembre, soit la première hausse notable depuis mai 2022. Le taux de chômage s’est maintenu à 5,8 %. D’une année à l’autre, l’emploi a augmenté de 89 000 postes et le taux de chômage a diminué de 1,7 point de pourcentage.

En Colombie-Britannique, l’emploi a augmenté de 17 000 postes en décembre, ce qui a compensé la baisse enregistrée en novembre, tandis que le taux de chômage a peu varié, se situant à 4,2 %. Dans la grande région de Vancouver, le taux de chômage (4,4 %) a peu varié en décembre.

Au Manitoba, l’emploi a augmenté de 7 000 postes en décembre 2022, soit une troisième hausse en quatre mois. Le taux de chômage de la province est demeuré inchangé à 4,4 %.

En Saskatchewan, l’emploi a augmenté de 4 200 postes en décembre, tandis que le taux de chômage a peu varié (4,1 %).

Bien que l’emploi ait augmenté de 6 700 postes à Terre-Neuve-et-Labrador en décembre, le taux de chômage (10,1 %) est demeuré le plus élevé parmi les provinces canadiennes.

Mise à jour trimestrielle pour les trois territoires du Canada

Le taux d’emploi dans les Territoires du Nord-Ouest s’est établi à 71,3 % au quatrième trimestre de 2022, soit peu de changement par rapport au troisième trimestre. De même, le taux de chômage est resté stable à 5,1 %.

Au Yukon, le taux de chômage a augmenté de 2,3 points de pourcentage pour atteindre 4,8 % au quatrième trimestre. Le taux d’emploi (71,0 %) a peu changé par rapport aux deux trimestres précédents.

Au Nunavut, l’emploi est demeuré stable au quatrième trimestre, et le taux d’emploi s’est établi à 55,1 %. Le taux de chômage s’est établi à 12,6 % au cours des trois mois se terminant en décembre, soit un taux peu différent de celui du troisième trimestre. La situation demeure critique au Nunavut, car seulement 55 personnes sur 100 travaillent.

Autres articles sur Job au Québec

Leave a Comment