Le taux de chômage à 5,4% en mai au Canada, 5% au Québec

Le taux de chômage à 5,4% en mai au Canada

Le taux de chômage est en baisse de 0,3% en mai au Canada pour s’établir à 5,4%

Ainsi, l’économie canadienne a créé 27 700 emplois en mai et le taux de chômage est tombé à son plus bas niveau depuis 1976, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Pendant ce temps aux États-Unis, le taux de chômage est à 3.4%. L’administration Trump fait de l’excellent travail pour les américains avec une dérèglementation qui profite grandement aux petites et aux moyennes entreprises américaines.

Au Canada, selon Statistique Canada, le nombre de personnes à la recherche d’un emploi a fortement chuté.

Pour mai, l’augmentation du nombre d’emplois est entièrement attribuable à la création d’emplois à temps plein, le nombre d’emplois à temps partiel n’ayant pas changé. Depuis mai 2018, l’économie canadienne a créé 453 100 emplois, dont 299 000 postes à temps plein et 154 100 emplois à temps partiel.

Au Québec, le taux de chômage s’est établi à 5,0 pour cent en mai, comparativement à 4,9 pour cent en avril, et le nombre d’emplois a peu varié. Par rapport à mai 2018, l’emploi a progressé de 1,4 pour cent. Le taux de chômage semble se stabiliser au Québec alors que la création d’emploi a été au neutre en mai. Alors que presque partout au Canada le chômage a diminué, la belle province semble avoir atteint son taux de chômage plancher. Il ne serait pas étonnant qu’avec les mesures de l’administration Ford en Ontario que la province la plus peuplée du Canada vienne battre le taux de chômage du Québec.

Dés le mois de juin l’Ontario pourrait détrôné le Québec pour la championne de l’économie canadienne.

Ainsi, en Ontario, pour le mois de mai, le nombre d’emplois a progressé de 21 000 et le taux de chômage a diminué de 0,8% pour s’établir à 5,2 pour cent, en raison du moins grand nombre de personnes à la recherche de travail. C’est une diminution du taux de chômage très impressionnante pour l’Ontario avec une baisse de presque 1%.

Dans l’autre province voisine du Québec, au Nouveau-Brunswick, le taux de chômage a diminué aussi de 0,8 point de pourcentage pour s’établir à 7,2 pour cent.

En Nouvelle-Écosse, le taux a peu varié et s’est établi à 6,5 pour cent, en baisse de 0,4.

À l’Île-du-Prince-Édouard, il a été mesuré à 9,0 pour cent, en hausse de 0,4.

En Alberta, où le nouveau gouvernement Kenney est aussi en train de transformer la règlementation de sa province, le taux de chômage est demeué le même à 6,7%. Les effets des décisions du gouvernement Kenney devraient avoir un impact dès le mois de juin.

Au Manitoba, le taux de chômage est en baisse de 0,2% à 5%.

En Saskatchewan, le taux de chômage est en baisse de 0,2% à 5.2%

En Colombie-Britannique, le taux de chômage est aussi en baisse, de 0,3% à 4,3%.

Voici le taux de chômage de quelques grandes villes au Canada en mai et entre parenthèses le taux de chômage du mois précédent.:

St. John’s, N.L. 8.0 per cent (7.9)
Halifax 5.2 (5.1)
Moncton, N.B. 5.9 (5.9)
Saint John, N.B. 5.8 (5.9)
Saguenay, Que. 4.1 (4.7)
Quebec 2.8 (3.3)
Sherbrooke, Que. 3.4 (3.4)
Trois-Rivieres, Que. 5.4 (5.5)
Montreal 5.4 (5.4)
Gatineau, Que. 5.3 (5.6)
Ottawa 5.5 (5.5)
Kingston, Ont. 4.4 (4.6)
Peterborough, Ont. 5.8 (6.0)
Oshawa, Ont. 5.3 (4.8)
Toronto 6.3 (6.6)
Hamilton, Ont. 4.3 (3.9)
St. Catharines-Niagara, Ont. 5.8 (6.5)
Kitchener-Cambridge-Waterloo, Ont. 4.9 (4.9)
Brantford, Ont. 5.4 (5.0)
Guelph, Ont. 4.8 (4.0)
London, Ont. 5.0 (4.8)
Windsor, Ont. 5.7 (5.6)
Barrie, Ont. 7.3 (7.0)
Sudbury, Ont. 5.1 (5.4)
Thunder Bay, Ont. 5.1 (6.0)
Winnipeg 5.1 (5.2)
Regina 4.4 (4.5)
Saskatoon 6.1 (6.1)
Calgary 7.0 (7.6)
Edmonton 6.8 (6.9)
Kelowna, B.C. 4.2 (4.4)
Abbotsford-Mission, B.C. 5.6 (5.5)
Vancouver 4.2 (4.4)
Victoria 3.6 (3.1)

Autres articles sur Job au Québec

Leave a Comment