Pas si brillant, le bilan de la CAQ en emploi

Bilan de l'emploi du Québec sous la CAQ depuis 2018

Le bilan du gouvernement de la CAQ de François Legault, présentement en période électorale, se pavane présentement au travers le Québec afin de défendre et de démontrer à quel point son équipe ont été si bon à gérer la province.

Sauf qu’hier, dans le Journal de Montréal, le très respecté chroniqueur économique, Michel Girard, a bien démontré, chiffres à l’appui, qu’il n’y a pas de quoi pour François Legault à se pavaner avec le bilan de la CAQ en matière d’emplois au Québec, depuis leur arrivée au pouvoir.

Ainsi, on apprend en lisant l’article que depuis la prise du pouvoir de la CAQ de François Legault, en octobre 2018, qu’il s’est créé seulement 128 400 emplois dans la province, dont 94 900 emplois à temps plein, et 33 500 à temps partiel.

Selon l’analyse de M. Girard, cette création d’emploi ne représente que 16,3% de tous les emplois qui se sont créés au Canada depuis, alors que la population active du Québec a un poids de 22% dans le Canada.

L’article nous apprend aussi que le gouvernement précédent au Québec, celui de Philippe Couillard, avait fait beaucoup mieux pour la période de mai 2014 à octobre 2018, alors que le marché de l’emploi avait connu une hausse de 240 800 postes. Pour cette même période, la création d’emplois au Québec représentait 23,8% de tous les emplois créés au Canada.

Ainsi donc, sous le gouvernement de François Legault, la création d’emploi est en nette contre-performance par rapport au gouvernement de Phillipe Couillard.

Bien sûr ,le gouvernement Legault a eu à batailler avec une pandémie de COVID-19. Mais cela n’est pas une raison pour expliquer une contre-performance du Québec alors que la pandémie a frappé partout en même temps au Canada.

Toujours selon l’article de M. Girard, on apprend que depuis que le gouvernement caquiste est en poste, on peut constater qu’il y a eu très peu d’emplois créés dans le secteur privé, soit seulement 27 600 au total. L’augmentation de 75 800 employés dans le secteur privé a été grandement réduite par la perte de 48 300 travailleurs autonomes.

Il y a actuellement au Québec 1 021 400 salariés dans le secteur public, soit 23,3 % de tous les travailleurs de la province. Dans l’ensemble du Canada, le poids des employés du secteur public dans le marché du travail s’élève à seulement 21,7 %.  Il y a donc sur performance dans ce secteur de 1,6 point au Québec.

Il y a pire encore, de l’analyse du marché du travail que Michel Girard a effectué à partir des données de l’emploi publiées par Statistique Canada, il ressort un autre constat décevant.

Sur la totalité des emplois à temps plein qui ont été créés au Canada depuis l’arrivée au pouvoir des caquistes en octobre 2018, le Québec n’en compte que 13 %. Ce qui est nettement inférieur au poids de la population active du Québec (22,2 %) dans le Canada.

Michel Girard dresse dans son article un beau portrait de la création d’emplois au Québec par secteur:

Construction : + 36 500 emplois
Finances, assurance, immobilier : + 33 600 emplois
Services professionnels et techniques : + 47 400 emplois
Services d’enseignement : + 39 500 emplois
Administrations publiques : + 31 500 emplois
Secteur de la santé: 14 600 emplois de plus en dépit de tous les efforts déployés par le gouvernement Legault.
Hébergement et restauration : – 63 600 emplois
Services aux entreprises et de soutien : – 24 200 emplois
Autres services : – 11 500 emplois
Commerce de détail : – 9 700 emplois

Toujours selon l’excellent article de Michel Girard, concernant les salaires, au cours des quatre dernières années, le Québec a réussi à rétrécir l’écart salarial qu’on a avec l’ensemble du Canada.

Ainsi, le salaire horaire moyen s’élève présentement à 30,74 $, en hausse de 20 % depuis novembre 2018, soit de 5,13 $. Pendant la même période au Canada, le salaire horaire moyen a atteint les 31,33 $, en progression de 16,1 % (+ 4,36 $). Le Québec est encore en dessous de la moyenne nationale, mais l’écart s’est rétréci.

Quant à lui, le salaire hebdomadaire moyen est 1 112,51 $ au Québec, en progression de 22,9 % depuis novembre 2018, soit une augmentation de 207,29 $. Dans l’ensemble Canada, la même donnée est de 1 163,40 $ par semaine, en hausse de 18,7 % (+ 183,66 $).

Finalement, le chroniqueur Michel Girard nous apprend aussi que le gouvernement libéral de Philippe Couillard a fait beaucoup mieux au niveau de la baisse du taux de chômage, Ainsi sous le gouvernement Couillard, le chômage a baissé de 8 à 5,4%, soit une baisse de 2,6%.  Sous le gouvernement Legault la baisse a été de 5,4% à 4,5%, soit qu’un maigre 0,9%.

Nous tenons à remercier monsieur Girard, quelle belle analyse dans votre article!

Maintenant, François Legault doit répondre sur ce bilan de l’emploi plus qu’ordinaire, et pourquoi il n’est pas aussi bon qu’il se vante de l’être dans les médias.

Fort d’un slogan de sa campagne électorale étant, «Continuons», le gouvernement Legault doit divulguer son plan en matière d’emploi, à savoir si la création d’emploi dans la province continuera à être aussi ordinaire pour les quatre prochaines années de son gouvernement s’il est réélu.

Il reste encore quelques semaines à la campagne électorale provinciale, espérons que certains journalistes sur le terrain poserons les bonnes questions à François Legault sur la création d’emploi au Québec sous son gouvernement. Les électeurs québécois ont besoin de savoir et d’être éclairés sur le sujet avant de déposer leurs votes dans l’urne le 3 octobre prochain.

 

 

Autres articles sur Job au Québec

Leave a Comment